Quand le FBI piège 800 criminels en leur vendant des smartphones
Par SHIFT
15 juillet, 2021 par
Quand le FBI piège 800 criminels en leur vendant des smartphones
Service Client

En collaboration avec la police australienne, le FBI a lancé l’opération IronSide. Le but ? S’introduire dans les canaux de communication des réseaux criminelles. Résultat ? 800 criminels arrêtés provenant de 16 pays différents.

Opération IronSide

Le FBI et la police australienne ont discrètement géré une entreprise spécialisée dans la conception de smartphones privés. Ils ont réussi à vendre plus de 12 000 smartphones opérant dans une centaine de pays. Parmi leurs clients, on pouvait même retrouver la mafia italienne, les gangs de motards hors la loi et autres organisations internationales.
 

Ils ont ainsi infiltré le marché noir en mettant en vente sur le darkweb en 2018 leur smartphone avec un système d’exploitation peu commun : ArcaneOS. Ce qui intéressait surtout les criminels étaient les fonctionnalités précise du smartphone.

Le téléphone

Le smartphone en lui-même est un Google Pixel 4A modifié vendu 2000 euros. Lorsque on allume le téléphone, le logo d’ArcaneOS apparait. Les application tels que Instagram, Tinder, Netflix ne fonctionnent pas. Lorsque vous cliquez sur ces icones, rien ne s’ouvre. Toutefois, lorsque vous cliquez sur l’application Calculatrice, il n’y a pas de calculatrice mais un espace de login pour pouvoir utiliser ANOM : « enter your ANOM ID » (Entrez votre identifiant ANOM).

 




ANOM ?

ANOM est l’application de messagerie crée par le FBI. En utilisant ANOM, les criminels pensaient tout simplement qu’ils utilisaient un moyen de communication sûr et sans faille. ANOM était la principale raison du  succès commercial  du smartphone.



Le fameux Google Pixel 4A avait pour seules fonctionnalités les sms, vidéos, appels avec voix modifié, et de quoi détruire toutes les data très facilement : de quoi attirer les criminels qui recherchent précisément ce genre de smartphones. Et bien évidemment, tout était enregistré et écouté par le FBI.  Au total, plus de 27 millions de messages ont été espionnés.

Quand le FBI piège 800 criminels en leur vendant des smartphones
Service Client 15 juillet, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver