Ce qu'on a pensé du nouveau Justice League de Zack Snyder #SnyderCut
Par SHIFT
26 mars, 2021 par
Ce qu'on a pensé du nouveau Justice League de Zack Snyder #SnyderCut
Service Client

Édition spécial sur la SnyderCut !

 

En 2017, le public a eu droit au film Justice League mais sous la direction de Joss Whedon. Toutefois, le film n’a pas touché le public… Au contraire, les fans de l’univers DC ont détesté le film. Un scénario faible, des scènes bâclés, des couleurs exagérés, un humour lourd.. bref la version de 2017 est considéré comme un film brouillon.

Après 4 ans d’attente… Il est enfin là ! Justice League du réalisateur Zack Snyder. 3ème film du réalisateur dans l’univers DC comics, Zack nous offre sa vision de la Justice League avec un film d’une durée de 4h divisé en 6 chapitres. SHIFT vous présente son avis ! 

Résultat : La version de Zack Snyder est nettement supérieur à la version de Joss Whedon. 

I/ La longueur du film et le scénario

Avec 2 heures de contenu en plus, l’histoire de la Justice et de ses membres est naturellement mieux ficelé. On prend cette fois le temps d’introduire chaque membres de la Justice League pour mieux faire comprendre au public, l’identité de chacun.

Dans la version de Whedon : Cyborg nous est présenté comme un garçon qui boude contre son père et qui a de supers gadgets en lui. Flash est un jeune homme inexpérimenté peureux qui trébuche à chaque course et sert seulement à évacuer une famille de la zone de combat.  Bref, une façon étrange de nous présenter de nouveaux personnages dans le DC Cinematic Universe.

Dans la version de Snyder : Chaque personnage a une place légitime dans la Justice League et exploitent au mieux leurs capacités avec leur faiblesse. Une attache au personnages est donc plus aisés et légitime.

D’autres part les enjeux du films sont mieux exploités et expliqués. On comprend maintenant très bien les capacités et caractéristique des boîtes mères. SteppenWolf et sa relation avec Darkseid est cette fois éclairci.

Bref tout est plus clair !

II/ Le destin de SteppenWolf

 

Steppenwolf de son côté a un nouveau design, que ce soit son armure ou son visage. Ce dernier est nettement plus imposant et son histoire est plus tracé. On comprend le motif de sa mission et ses motivations : se racheter auprès de Darkseid. On pourrait même éprouver une forme de compassion envers ce personnage… (voire de la pitié ?)


Version de Joss Whedon / Version de Zack Snyder


III/ La musique !

La bande son est cette fois complètement différente ! Le projet de la bande original a pour ce coup été confié à Antonius Holkenborg aka Junkie XL. Un projet réussi et admirable. Fini les musiques rythmé épique, Junkie Xl nous offre une vision plus calme, avec plus de recul, qui permet au spectateur de mieux apprécier la scène. Le spectateur vit ainsi une expérience plus approfondi dans le film. Après 8 mois de travail pour composer la bande original de Justice League, Antonius Holkenberg a toute ses raisons d’être fier de son œuvre.  


(Ma musique préféré du film : At the Speed Force de Junkie XL)

 

IV/ Les couleurs !

Si l’on compare Joss Whedon et Zack Snyder, il y a un monde qui séparent leur visions. Leur vision des couleurs et complètement différente et la Snyder Cut offre un nouvel étalonnage des couleurs. Des couleurs plus réalistes avec une nuance sombre afin de mieux coller à l’histoire.


V/ Focus sur Flash et Cyborg  (Attention Spoilers) :

D’autres part on s’attache beaucoup plus aux personnages et plus particulièrement Cyborg et Flash (Flash pour ma part haha).

On comprend le renfermement social, le conflit interne et la rage qui rongent Cyborg. Un jeune homme avec un avenir prometteur et pleine d’ambition, brisé par un accident qui a notamment causé la mort de sa mère. Issu d’un père occupé voire absent, Cyborg se renferme sur lui-même et en parallèle comprend ses pouvoirs. Ses capacités sont nettement plus exploités et on comprend qui Cyborg choisit d’être. Un homme qui a confiance en lui et s’accepte en tant que cyborg. Il ne se considère plus comme un monstre crée par son père, mais une opportunité de rendre le monde meilleur.

Justice League 


Flash reste tout de même le jeune de la Justice League qui semble être la contrebalance de l’équipe mais pas seulement cette fois-ci. Ses pouvoirs sont plus profondément exploités et notamment avec la Force Véloce (Speed Force). La Speed force est ce qui confère à Flash ses pouvoirs de métahumains. On nous fait comprendre l’étendue de son potentiel et de son rôle crucial en tant que membre de la Justice League. En tant que speedster, Flash a la capacité d’être plus rapide que la vitesse de la lumière et peut ainsi remonter dans le temps. Il peut aller dans le futur, le passé, et en conséquence changer le présent. Lorsque Flash remonte le temps afin de sauver la Justice League, il entre dans la Speed Force.

Make your own future, make your own past

 

Justice League 


En bref, la version de Zack Snyder est une version plus abouti et réussi. Le déroulement de l’histoire nous laisse également sur notre faim puisque les évènements du films nous font comprendre d’une suite mais qui n’aura malheureusement jamais lieu En effet la production de la trilogie suite au flop de Justice League de Joss Whedon a été annulé.

Enfin… qui sait ? #RestoreTheSnyderVerse ! ).

Ce qu'on a pensé du nouveau Justice League de Zack Snyder #SnyderCut
Service Client 26 mars, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver